Nouvelle année, nouveaux changements en matière de santé

Ce mois-ci on fait le point sur l’essentiel de ce que vous devez savoir pour passer une année sereine et bien informé(e).

1) Mise en place d’un forfait patient aux urgences

Il s’agit de la mise en place d’un forfait fixe et plus lisible pour toute visite aux urgences.
Ce forfait de 19,61€ est à régler sur place et est remboursé intégralement* par toutes les complémentaires santé responsables. Cette nouvelle procédure est entrée en vigueur le
1er janvier dernier. 

*Cependant, pour certains patients, comme les malades chroniques, le montant est minoré à 8,51€. Les femmes enceintes de plus de 5 mois et les nouveaux nés de moins de 30 jours sont eux exonérés de reste à charge. 

 2) Allongement de la gratuité de la contraception pour les femmes jusqu’à 25 ans 

Depuis de nombreuses années, l’Assurance Maladie prend en charge à 100% la contraception des femmes, jusqu’à 18 ans seulement. L’évolution de la société, l’allongement des études, l’augmentation de la précarité ont incité l’Assurance Maladie à relever cet âge à 25 ans. Cette nouvelle disposition est appliquée depuis le 1er janvier de cette année.  

Quelles sont les prestations concernées ?
La gratuité concerne tous les frais liés à la contraception : la consultation annuelle chez un médecin ou une sage-femme, les examens biologiques et les contraceptifs sont désormais intégralement pris en charge par l’Assurance Maladie, jusqu’à 25 ans pour toutes les femmes et sans avance de frais.  

3) Complémentaire santé solidaire, la santé pour tous

Les personnes bénéficiant du Revenu de Solidarité Active (RSA) ont automatiquement accès à la Couverture Complémentaire Solidaire (CSS) depuis le 1er janvier 2022. Ce dispositif est mis en place pour leur permettre de conserver leur couverture santé.
Il est à noter que cette complémentaire solidaire n’est pas obligatoire et que les bénéficiaires ont le droit de la refuser. 

4) Des soins optiques plus accessibles !

Consulter un ophtalmologiste ne se fait pas du jour au lendemain, il faut parfois faire preuve de beaucoup de patience pour obtenir un rendez-vous. Pour améliorer l’accès à ce type de soins, les orthoptistes peuvent désormais réaliser un bilan visuel permettant au patient de s’équiper d’une correction simple (lunettes ou lentilles).

5) Ouverture de « Mon Espace Santé », un nouvel outil pour simplifier la santé

Depuis le 1er janvier 2022, le Dossier Médical Partagé (DMP) fait place à « Mon Espace Santé ». Ce nouvel outil mis en place par l’Assurance Maladie permet d’ouvrir un espace santé pour y stocker de manière sécurisée, des documents médicaux (ordonnances, résultats d’examens…), gérer des rendez-vous médicaux et même d’échanger avec les professionnels de santé en direct via une messagerie sécurisée.  

6) Remboursement de séances chez le psychologue

En clotûre des Assises de la santé mentale et de la psychiatrie tenues les 27 et 28 septembre 2021, était annoncée une des mesures phares afin de lutter contre les inégalités en matière de santé : la création du dispositif « MonPsy » qui facilitera l’accès aux soins psychologiques. 

Concrètement, il s’agit de la prise en charge de 8 séances (maximum) réalisées chez un psychologue de ville conventionné, dans le cadre d’un forfait sans reste à charge pour le patient. 


Le dispositif est lancé en deux étapes :
 Premier temps (février 2022) : lancement de la procédure de candidature des psychologues volontaires ;
 Second temps (printemps 2022) : remboursement des séances réalisées auprès des psychologues retenus à la suite du processus de sélection (annuaire listant les psychologues conventionnés).

Le nombre de séances réalisées sera adapté aux besoins du patient, dans la limite de 8 séances. Les tarifs seront de :
 40€ pour une première séance permettant la réalisation du bilan initial ;
 30€ pour les séances de suivi (7 au maximum).

7) La télésurveillance* au service des maladies chroniques 

Jusqu’à présent en phase expérimentale et limité à cinq pathologies (diabète, insuffisances cardiaques, respiratoires et rénales, prothèses cardiaques implantables), ce dispositif permet à un professionnel médical d’interpréter à distance des données recueillies sur le lieu de vie du patient. Il sera généralisé à terme à l’ensemble des maladies chroniques.  

*A ne pas confondre avec la téléconsultation qui est une consultation réalisée à distance par un médecin.

8) Le congé de proche aidant mieux indemnisé

Indemnisé depuis octobre 2020, le congé de proche aidant est  porté depuis le 1er janvier 2022 au niveau du SMIC – soit un montant de 58€ net par jour – afin de valoriser l’engagement humain des aidants. 

Découvrir plus d’articles